«connaissez-vous la france et ses régions ? Connaissez-vous la mode française ?1» icon

«connaissez-vous la france et ses régions ? Connaissez-vous la mode française ?1»



Название«connaissez-vous la france et ses régions ? Connaissez-vous la mode française ?1»
Дата конвертации12.10.2012
Размер83.54 Kb.
ТипДокументы

LE XIIe CONCOURS NATIONAL DES ÉLÈVES ET DES ÉTUDIANTS DE RUSSIE

« CONNAISSEZ-VOUS LA FRANCE ET SES RÉGIONS ?

CONNAISSEZ-VOUS LA MODE FRANÇAISE ?1 »


Du 3 au 6 mai 2007 les locaux de l’Institut de gestion et de droit de dans la ville d’Ivantéevka (Région de Moscou) ont été envahis par 147 jeunes francophones et francophiles venus de 49 villes, petites et grandes, de la Fédération de Russie. À leurs côtés il y avaient leurs professeurs : une cinquantaine. Donc, au total, 196 participants au Concours National « Connaissez-vous la France et ses régions ? Connaissez-vous la mode française ? » organisé par l’Association des Enseignants de français de Russie (AEFR), avec le soutien de l’Ambassade de France en Russie sous le patronage de l’Agence Fédérale de l’Éducation nationale de la Fédération de Russie.

L’objectif du Concours est de promouvoir la connaissance de la langue et de la culture françaises/francophones parmi les apprenants russes, réveiller et motiver leur intérêt pour une étude approfondie de l’art, de la géographie, de l’histoire et de la culture de la France et de ses régions.

En général, l’ouverture du Concours n’est pas longue, car c’est le jour de l’arrivée des participants, ils sont un peu fatigués et le même jour ils ont l’épreuve écrite. Malgré tout, j’ai lu les Messages de salutation pour encourager les participants, dont les textes sont ci-dessous :

Chers Élèves et Étudiants de la Fédération de Russie,

Chers Passionnés de la langue française,

Chers Collègues,

C’est avec plaisir que je vous écris ce petit mot de salutation et d’encouragement avant le lancement national du désormais bien connu Concours de la Fédération de Russie « Connaissez-vous la France ? Connaissez-vous la mode française ? »

D’ici peu, vous allez découvrir les questions du Concours 2007 auquel vous vous êtes préparés durant toute l’année à l’aide de vos professeurs de français que je salue et remercie pour la passion de la langue française qu’ils ont réussi à vous communiquer.

Cette année, les questions du Concours sont tournées vers un sujet que les Français affectionnent tout particulièrement et depuis bien longtemps qui est la mode.
Depuis Coco Chanel, en passant par Christian Dior, Yves Saint Laurent ou Pierre Cardin, puis plus nouvellement par Jean-Paul Gaultier, Karl Lagerfeld ou John Galliano, comment parler de la mode française et de ses collections haute couture sans évoquer Paris ? Et comment rêver de Paris sans parler des autres régions de France ?


Les nombreuses questions culturelles, linguistiques, géographiques, historiques, civilisationnelles qu’on vous a consciencieusement préparées et que j’ai, en tant que membre du jury par correspondance, également eu l’occasion de regarder précisément, vont vous transporter par la pensée durant ces différentes épreuves du Concours National un peu partout en France, dans ses régions, ses villes, ses rues, ruelles et places, vers ses créateurs, peintres, stylistes, grands couturiers et mannequins, vers ses rois et dirigeants, vers son histoire mais également vers son actualité la plus récente !

À vous tous, Passionnés de la langue française, je souhaite plein succès pour ce Concours National 2007 «Connaissez-vous la France ? Connaissez-vous la mode française ?» et j’espère avoir très bientôt l’occasion de vous accueillir en France et de vous féliciter en tant que Lauréat 2007…

Bon courage à tous et attention aux questions pièges !

Astrid GUILLAUME

Université de Franche-Comté - Besançon

Vice-Présidente de l’Association des Professeurs de Langues Vivantes

Rédactrice en chef de la revue ^ Langues Modernes


Chers participants au Concours National,

Mes amitiés et mon bonheur de vous connaître, francophones intrépides, enthousiastes sans  doute, amoureux sûrement de ma langue, ma culture, mon pays. Merci et  félicitations à vous tous qui nous exhortez en retour à pratiquer un  même amour de vos langue et culture. Une admirable émulation dont je souhaite qu'elle puisse durer par delà les échéances électorales  prochaines.
Marc DRUESNE, Président de l'Union Nationale France-Russie-CEI

PS. Comme j'aurais aimé être parmi vous !

Bonjour à tous !

Je vous souhaite un excellent Concours 2007. Du bonheur durant cette nouvelle édition, du succès, du savoir, de la culture et beaucoup d'amitié !

^ Notre adhérente de choc, Christiane Vdovenko, devrait vous plaire. N'hésitez pas à la faire chanter Piaf.

Grosses bises et poignées de main bien chaleureuses à tous et à toutes,

Avec toute mon amitié ! Privet vsem !

Benoît SABUT, Président de l’Association France-Russie-Ivry

Le jury bien compétent se composait des professeurs russes et des locuteurs natifs, représentés par Hervé LANCELOT, assistant à l’université pédagogique de Moscou, Joseph GUÉDEL, ami fidèle de l’AEFR, Christiane VDOVENKO, membre de l’Association France-Russie-Ivry, Jean-Simon TURGEON et Gabrielle PLAMONDON, tous deux stagiaires du centre « Québec-Moscou » auprès de l’université des sciences humaines de Russie. C’est Irina Barinova, membre de l’AEFR, docteur ès sciences historiques, qui était responsable du Concours cette année.

Le Concours a été organisé en 3 formules en fonction de la nature des établissements d’enseignement secondaire :

Formule 1 : Écoles secondaires ordinaires (17 élèves) ;

Formule 2 : Écoles secondaires dans lesquelles le français est enseigné en tant que seconde langue étrangère (44 élèves) ;

Formule 3 : Écoles secondaires spécialisées en français dans lesquelles le français est enseigné en tant que première langue étrangère (10 élèves).

En fonction de la nature des établissements d’enseignement supérieur le Concours a été organisé en 2 formules :

Formule 1 : Pour les universités linguistiques dans lesquelles le français est enseigné comme première langue étrangère (46 participants).

Formule 2 : Pour les universités non-linguistiques et linguistiques dans lesquelles le français est enseigné comme deuxième langue étrangère (30 participants).

Le Programme du Concours visait à tester les connaissances linguistiques des participants, tout autant que celles qui portent sur l’histoire, la géographie, la civilisation des régions de la France telles la Normandie, l’Auvergne, Paris et l’Ile-de-France, en même temps que celles qui concernent la vie et les créations des couturiers, tels que Coco CHANEL, Christian DIOR, Pierre CARDIN.

Le Programme comprenait les épreuves suivantes :

• Test I sur les régions de France : Auvergne, Normandie, Paris et l’Ile-de-France

• Test II sur trois couturiers français : Coco Chanel, Christian Dior et Pierre Cardin

• Mots grillés

• Texte à lacunes : « Haute couture et les mannequins » d’après Christian Dior

Toutes les épreuves, comme d’habitude, ont été préparées en français.

Outre les tests écrits, tous les participants ont présenté pendant trois minutes leurs exposés, par exemple, Qu’est-ce que représente la mode pour moi ?, Autour de la mode française ; La mode nous unit ; Coco Chanel et la Russie / les Russes ; Le monde de Chanel ; Chanel, c’est mon style ; Ma lettre à Coco Chanel ; Des créations éternelles de Coco ; Le prix du succès de la Grande Mademoiselle ; Christian Dior et New Look ; Espace Pierre Cardin ; Pierre Cardin et la Russie ; Voyage à travers l’histoire de la mode ; La mode à travers les siècles ; La mode et le parfum ; Chanel ou Dior ; Il était une fois un couturier … ; Ma vision d’une jeune fille russe à la française ou comment devenir une vraie Française ? ; Voyage à travers Paris, capitale de la mode ; Le monde sans mode serait comme le ciel sans papillons ; Évolution de la mode, Sur les podiums de Paris, etc … Je m’arrête ici, mais j’aimerais vous présenter deux exposés faits en vers


Le testament de Coco Chanel


Galina Zakharova, étudiante, ville de Khanty-Mansiisk


«La mode passe. Le style reste.»

Si vous portez des cardigans, des vestes,

Des chemises blanches, des jupes noires,

Vous devez savoir

Que tout cela a été créé

Par une célèbre couturière.

Je suis Coco, mon nom est Chanel,

Mon prénom complet est Gabrielle.

C’est moi qui ai emancipée les femmes

J’ai inventé pour elles des pantalons, des parfums.

Pendant mon “horrible enfance”

Je n’avais pas du tout la chance

De porter les vêtements que j’aimais,

C’est pourquoi j’ai décidé

De créer mes propres mode et style

Qui sont commodes et très utiles.

Je suis une révolutionnaire de la mode

J’ai fais les robes les plus commodes.

Mais je pense que ma jeunesse

Est une des choses qui vous intéresse.

J’ai passé quelques années

Au monastère d’Aubazine.

Grâce aux dames chanoinesses de Moulin

Je savais bien coudre,

Ce qui m’a aidé à résoudre

Plusieurs de mes problèmes.

Je rêvais de m’en sortir de cette vie de pauvreté,

Voilà pourquoi j’ai tenté de chanter.

Je ne savais que deux chansons

En les chantant à « la Rotonde ».

Au lieu de « Bis!» j’étais rappelée

«Coco!» par des officiers.

Un jour j’ai rencontré un homme

Etienne Balsan était son nom.

J’habitais dans son château

Où je créais mes premiers chapeaux.

« Il n'y a pas de mode

Si elle ne descend pas dans la rue. »

Мa boutique parisienne

Dans la rue Cambon a apparu.

Un an après j’ai fait la connaissance d’Arthur

L’homme que j’aimerai toujours.

Il est décédé en accident

J’ai tout perdu à ce moment...

^ Une femme sans parfum

Est une femme sans avenir. »

Je disais ça à chacun,

Parce que je rêvais de le produire.

Grâce à Ernest Beaux, je vous ai fait le don

C’est lui qui m’a proposé si bon arôme.

J’avais beaucoup, beaucoup d’amis

Tels que le grand-duc russe Dimitri,

Pablo Picasso, Jean Cocteau,

Serge Diaguilev, Igor Stravinsky,

Le duc de Westminster,

Vaslav Nijinsky...

Plus tard je suis partie pour l’Italie

C’était un bon voyage.

J’ai eu une idée des bijoux fantaisie

Et des sandales pour marcher sur la plage.

Dans mes collections j’ai introduit

Les matériaux jersey et tweed ;

J’ai coupé les cheveux “à la garçon”

En faisant les femmes se mettre des pantalons.

Plus, j’ai inauguré des tailleurs bien payés

Le temps des corsets incommode est passé.

Je travaillais longtemps et après

Je pouvais me reposer.

Ma vie était consacrée à la mode

J’ai fais tout ce que j’avais désiré, sans faute.

En même temps j’ai réussi ma vie

C’est plus important à mon avis.

Puisqu’aujourd’hui mon nom

Savent chaque femme et chaque homme.

«Dans la mode, on sait qu’on a réussi

Quand on dérange un peu les gens. »

Voilà pourquoi chaque couturier a le souci

De donner naissance à des choses des plus élégantes,

Parce que partout d’est en ouest

« La mode passe. Le style reste».


Coco Chanel, la femme du XXe siècle

Annette Dourkina, élève de Xe année, ville de Vélikié Louki


Je chante une femme de grand talent, d’esprit indépendant,

Une femme fameuse et unique

Gabrielle Chanel, une Française fantastique.

La petite fille mobile

Avec une âme très fragile

Est née dans la ville de Saumur

Où elle passait l’enfance dure !

Mais quand sa mère fut morte,

La fille avait de grands remords.

Son père l’a installée à la pension

Où elle a reçu la formation.

Enfermée dans cet orphelinat

Gabrielle prenait ses premières leçons

C’est peut-être là, en pension,

Que s’éveille sa vocation.

Elle n’aime pas l’uniforme noire des sœurs religieuses,

Mais c’état une fille laborieuse et très ambitieuse.

Gabrielle attend son heure heureuse.

En sortant du couvent, réjouissante au soleil,

Se redressant à la lumière comme une jeune fleur

Elle repense à son sommeil

Et voit autrement la vie réelle.

À 18 ans on entend le frôlement des rêves,

Le murmure des chances et des nouvelles.

Elle saura trouver l’avenir exceptionnel,

Elle saura détecter son potentiel.

Chanel a vraiment pris conscience,

Qu’elle deviendrait professionnelle

Et elle commence sa longue expérience.

Désormais, elle est centrée sur le travail

Sa vie devient équilibrée.

Guidée par son désir

Gabrielle travaille avec plaisir,

Sans oublier ses loisirs.

Un jour la jeune fille est tombée amoureuse

D’un jeune homme sympathique

Qui était charmé

Par cette fille merveilleuse.

Il l’a amenée à Paris

Où la chance lui a souri.

Elle a réussi à y gagner sa place.

Chanel est heureuse !

Mais, Etienne, dont elle est amoureuse

N’est pas de sa classe.

Les convenances mondaines empêchent leur mariage,

Gabrielle ne perd pas courage

Et elle se lance dans son ouvrage.

Avant la Ire guerre mondiale

Gabrielle a ouvert dans la capitale

Sa première maison de couture

Et a créé une courte robe noire

Avec de beaux accessoires.

Pour la première fois le noir est devenu

La couleur des robes du soir.

Il y avait des bijoux faux

Qu’elle rendait égaux aux vrais,

Ainsi que des jupes plissées et chaînes dorées.

Dans la mode sa nouvelle collection

A fait une vraie révolution.

Coco Chanel est devenue célèbre et très connue !

Sa fantaisie et longue expérience

Lui apportent un succès immense.

Sur la mode elle a une grande influence.

Beaucoup de gens ont besoin d’elle, de sa présence.

Elle est nommée la célèbre modiste

Par un journal de la capitale.

Chanel s’entoure de grands artistes,

La femme généreuse aide les danseurs

Balanchine et Nijinski,

Le compositeur russe Igor Stravinski.

C’était une femme fameuse

Dont le nom sera toujours vivant

Dans les siècles suivants !


Les deux premières étapes du Concours ont été sélectives et ont permis aux membres du jury de déterminer les finalistes dans chaque groupe.

15 participants-finalistes ont pris part à la troisième épreuve qui se composait de deux parties :

  • Lisez, traduisez, commentez la citation ci-dessous. Essayez de deviner qui en est l’auteur. Quelques exemples : « La mode est une manifestation de foi ; La mode est femme, donc capricieuse ; Une femme sans parfum est une femme sans avenir ; Les robes doivent avoir un âme ; S’habiller c’est un mode de vie ; Ce qui compte dans un chapeau, c’est le profil ; La mode c’est le miroir de l’histoire ; La mode c’est le goût des autres ; La mode passe. Le style reste ».

  • Rôle à jouer : Tirez une feuille avec des dessins, imaginez que vous êtes couturier (styliste, mannequin, journaliste, photographe, publicitaire, accessoiriste, modiste, parfumeur, cordonnier, décorateur de théâtre, client/cliente, spécialiste de mode pour enfants, un jeune homme branché/une jeune fille branchée, conseiller-vendeur/conseillère-vendeuse dans un magasin) ou vous allez recevoir le César au festival de Cannes - le couturier vous propose cette tenue ; faites vos commentaires.

Cette étape définitive a permis de déterminer le/la gagnant(e) pour chacune des formules.

Écoles ordinaires : IIIe place - Filippova Evguénia, ville d’Inta (République des Komis)

IIe place – Zarivnii Andreї, ville d’Inta (République des Komis)

Ie place – Kossolapova Elena, ville d’Inta (République des Komis)

Écoles où le français est enseigné comme deuxième langue :

IIIe place – Khamaéva Albina, ville d’Oufa (République Bachkortostan)

IIe place – Rybakov Roman, ville de Nijni Taguil

Ie place – Chichkanova Elena, ville de Saransk (République de Mordovie)

Écoles spécialisées en français :

IIIe place – Graїtskaїa Ksénia, ville d’Orenbourg

IIe place – Yakovleva Elena, ville d’Orenbourg

Ie place – Grinenvald Elena, ville de Toula

^ Universités non-linguistiques :

IIIe place – Tchourilova Anna, ville de Voronej

IIe place – Démentiéva Julie, ville de Novossibirsk

Ie place – Stépanova Aliona, ville de Tambov

Universités linguistiques :

IIIe place – Maximova Ksénia, ville de Maїkop

IIe place – Axenova Marina, ville de Voronej

Ie place – Turina Anna, ville de Kalouga

Grâce aux contacts établis depuis longtemps avec l’Institut de Touraine, C.E.I. Club des 4 Vents, l’Association « Kalina », l’Association « Échanges : Aix-en-Provence-Europe d’Est », en été tous les lauréats vont aller en France en stages linguistiques et civilisationnels, ainsi que deux étudiantes arrivées en IVe place (Roudakova Anna de Krasnoiarsk, Mikhailova Irina de Moscou) qui vont perfectionner leurs connaissances en travaillant aux chantiers bénévoles en France.

Pendant que les participants au Concours passaient leurs épreuves, présentaient leurs exposés, les professeurs qui les accompagnaient ont eu la possibilité de participer à des ateliers différents : Évolution des institutions françaises au cours de son histoire : monarchie-empire-république ; Nouveautés des Éditions CLE International, Hatier/Didier, Hachette ; Découverte du Canada ; Découverte de la Région Rhône-Alpes ; Edith Piaf et la chanson française ; Comment travailler avec une chanson française en cours de français.

Pour initier tous les participants et professeurs à la chanson française, Maria Leontieva, jeune directrice de la troupe « Jeunes compagnons de la chanson » a organisé un grand atelier « Voulez-vous chanter avec nous ? »

Tous les participants et professeurs sont reparti(e)s les mains pleines grâce aux cadeaux des Compagnies ATVS FASHION GROUP, TOTAL E&P , Maison de la France, de l’AEFR, du journal ^ La Langue française, de la revue  Amitié, du centre la Britannia. L’AEFR a offert aux professeurs huit abonnements gratuits au journal La Langue Française.

L’AEFR remercie tout particulièrement l’Ambassade de France en Russie pour son soutien moral, pédagogique et surtout financier octroyé pour la deuxième année de suite pour toutes les manifestations de l’année 2007.

^ Pour conclure, quelques impressions des participants


« Grâce au Concours j’ai découvert une femme unique et exceptionnelle – Coco Chanel. Merci beaucoup à ses organisateurs et animateurs. Quitter notre ville pour quelques jours, participer à ce concours et visiter Moscou, c’est très intéressant et utile pour moi. Longue vie aux Concours organisés par l’AEFR ! » (Annette Dourkina, ville de Vélikié Louki) ;


« Конкурс очень понравился, особенно, доброжелательная атмосфера, царившая на протяжении всего столь серьёзного мероприятия» (Екатерина Душкина, Нижний Тагил);


« В конкурсе все понравилось. Жюри справедливое, задания – посильные. Тема конкурса – очень интересная, увлекательная, познавательная. Хорошо, что были педагогические мастерские, в которых мы тоже сумели поучаствовать. Пусть конкурс развивается и совершенствуется! » (Елена Яковлева, Оренбург);


« Тема конкурса - достаточно интересная. Очень увлекла работа над собственным проектом. Финал конкурса проходил в довольно интересной форме, жюри всячески поддерживало участников, задавая наводящие вопросы». (Ксения Граицкая, Оренбург);


« Участвовала в конкурсе, так как люблю французский язык и хочу постоянно улучшать его. Для этого необходима практика, общение с носителями языка и единомышленниками. Все это получила на конкурсе. Очень понравилась атмосфера конкурса – дружеская, которая была особенно ощутима во время вечернего ателье Voulez-vous chanter avec nous ? Хочется отметить компетентность, вежливость, открытость членов жюри. Это особенно мне помогло в финале в конкурсе неподготовленной речи. Во время волнения доброта - лучший помощник. Все просто замечательно! Единственное пожелание – пусть конкурс продолжается!» (Татьяна Окишева, Нижний Тагил).


^ La parole est aux professeurs.


«На конкурсе впервые. Все понравилось: доброжелательная атмосфера, неожиданные встречи с друзьями юности, интересные задания. Очень хотелось бы бывать на ваших мероприятиях каждый год». (Лущик Л.В., Мурманск);


«В этом году впервые приняла участие в работе жюри. Очень понравились формы заданий, особенно хотелось отметить критерии оценок устных высказываний. Спасибо огромное организаторам за такой чудесный праздник, с огромным удовольствием буду готовить студентов к следующему конкурсу». (Жукова Н.В., Москва);


« Конкурс нужен, просто необходим для учеников и для учителей, особенно, из провинции, так как он поддерживает интерес и мотивацию к изучению французского языка, позволяет проверить свои знания, послушать других. Спасибо за экскурсию по Москве, за прекрасные подарки, за очень красивый диплом. Мне очень интересно было работать в жюри». (Бурмистрова В.Д., Великие Луки);


«Как всегда, покоряет атмосфера доброжелательности. Динамизм, культура общения, прекрасная организация – никого не оставляют равнодушными! Задания - сложные, но очень интересные, насыщенные. Огромное потрясение – моно-концерт Кристианы Вдовенко! Говорит она как Учитель (с большой буквы), а поет почти как Пиаф. До следующих встреч! » (Любчинская Л.Б., Оренбург)


Le Concours fini, mais le Comité d’organisation reçoit les lettres des professeurs qui font part de leurs impressions.


« Наши ученики вернулись с конкурса с горящими глазами, одухотворенными, с желанием ехать на следующий год. Конкурс делает большое и важное дело! Они влюбляются во Францию, во французский язык. Многие мои ученики прошли школу подготовки в конкурсе. Теперь 12 из них учатся в Пензенском педагогическом университете, двое в Московском лингвистическом, 1 в Нижегородском лингвистическом, 1 во французском коллеже при  Петербургском университете. Все они очень хорошие студенты. Огромное спасибо за все. Здоровья, здоровья, здоровья!» (Жуковский А.О., Заречный)


«Ещё  раз хотелось бы поблагодарить Вас за хорошую организацию конкурса. Ребятам  очень понравилось, они уже настроились принять участие в конкурсе на следующий год, жаль только, что конкурс состоится в 2009г. Вся  «французская диаспора» нашего города счастлива, что мы открыли для себя этот конкурс и Ассоциацию преподавателей-практиков французского языка России. С наилучшими пожеланиями!» (Имашева Г.А., Уфа)  


 «Уважаемая Жанна Михайловна! Спасибо Вам огромное за всё, что Вы делаете: за замечательные семинары и конкурсы, за их организацию, за Ваш неиссякаемый энтузиазм, которым Вы нас заражаете. Для многих это единственная возможность встретиться с носителями языка и приблизить Францию. Нас (как настоящих эгоистов) несколько огорчил тот факт, что конкурс больше не будет ежегодным, но тем не менее мои студентки, которым было далеко до финала, уже решили готовиться к конкурсу 2009 года. Атмосфера была настолько доброжелательной, что их ничуть не огорчили результаты, хотя соответствующие выводы были сделаны. Прежде всего, их поразило огромное количество людей, приехавших на конкурс со всех уголков нашей страны, которых связывает страсть к французскому языку – преподавателей и их студентов. И конечно им было приятно ощущать себя причастными ко всему, что происходило. Им первый раз в жизни представилась возможность пообщаться с людьми, для которых французский – это родной язык. Я заранее знала, что призовых мест мы не займём, но, видя, как загорелись глаза моих подопечных, когда я рассказала им о семинаре и предстоящем конкурсе, я не смогла им отказать. И я оказалась права. Сейчас они делают то, что является нашей задачей – повышают интерес к французскому языку. Впечатления, фотографии, музыка, которой с нами поделились Ваши замечательные Quebecois, - всё это вызывает большой интерес их друзей, даже тех, кто изучает английский. К счастью, популярность французского языка как второго растёт год от года. Иногда желающих больше, чем мест в группах. Надеюсь, что наш последний опыт будет способствовать этому ещё больше. Я до сих пор храню самые тёплые воспоминания о зимнем семинаре (думаю, что ещё поэтому я без колебаний согласилась на призыв девочек поехать с ними на конкурс). Это была замечательная возможность погрузиться в языковую среду, узнать много нового, познакомиться со множеством замечательных людей. Когда видишь, сколько у тебя единомышленников, хочется работать ещё лучше. Представляю, сколько усилий требует организация подобных мероприятий. Ещё раз спасибо Вам большое за всё. Удачи Вам во всех начинаниях. До следующих Семинаров, Конкурсов, Фестивалей!». (Цыганкова Л. В., Кострома)


Jeanne AROUTIOUNOVA, Présidente de l’AEFR



1 Toutes les épreuves et corrigés seront publiés dans les numéros prochains de la revue Les Langues étrangères à l’école



Похожие:

«connaissez-vous la france et ses régions ? Connaissez-vous la mode française ?1» icon«connaissez-vous la france et ses régions ? Connaissez-vous la mode française ?1»
«Connaissez-vous la France et ses régions ? Connaissez-vous la mode française ?» organisé par l’Association des Enseignants de français...
«connaissez-vous la france et ses régions ? Connaissez-vous la mode française ?1» iconDe beaux souvenirs de mon stage a tours j’ai l’impression que c’était dans un rêve… D’abord, le Concours «Connaissez-vous la France et ses régions ? Connaissez-vous la vie et l’oeuvre de Jules Verne ?»

«connaissez-vous la france et ses régions ? Connaissez-vous la mode française ?1» iconEtudiants avec visa
«promesse d’embauche» ainsi qu’une présentation de l’entreprise et du poste. Vous devrez nous retourner la «promesse d’embauche»...
«connaissez-vous la france et ses régions ? Connaissez-vous la mode française ?1» iconДокументы
1. /Quan die vous ayme ardentement - J.Arcadelt,Guidry/arcadelt - Euphonium 1tc.pdf
2....

«connaissez-vous la france et ses régions ? Connaissez-vous la mode française ?1» iconAvez-vous vu la tendre rose, L’aimable fille d’un beau jour

«connaissez-vous la france et ses régions ? Connaissez-vous la mode française ?1» iconTest I régions françaises : paris et L’Île-de-france, auvergne, normandie

«connaissez-vous la france et ses régions ? Connaissez-vous la mode française ?1» iconSoyez les bienvenus! Nous sommes tout prevus! Notre ville vous attend!

«connaissez-vous la france et ses régions ? Connaissez-vous la mode française ?1» iconУрок в 5 классе по теме
Установка: Maintenant, mes enfants, regardez au tableau. Vous voyez les mots que nous
«connaissez-vous la france et ses régions ? Connaissez-vous la mode française ?1» iconВ пяти картинах Vous oublierez aussi Henriette
Педан т, очаровательная развалина. Посолфранцузски й, посолиспански й, 1-йиспане ц, 2-йиспане ц, 1-йфранцу з
«connaissez-vous la france et ses régions ? Connaissez-vous la mode française ?1» iconMon portrait vous me demandez mon portrait

Разместите кнопку на своём сайте:
Документы


База данных защищена авторским правом ©podelise.ru 2000-2014
При копировании материала обязательно указание активной ссылки открытой для индексации.
обратиться к администрации
Документы

Разработка сайта — Веб студия Адаманов